En juin 1940, en pleine débâcle, Aristides de Sousa Mendes, consul du Portugal à Bordeaux, sauva la vie de milliers de personnes en désobéissant à son gouvernement. Entre trente mille et cinquante mille réfugiés de toutes nationalités et religions bénéficièrent d’un visa signé de sa main qui leur permit de fuir la menace nazie. Plus de dix mille juifs échappèrent à une mort certaine dans les camps. Relevé de ses fonctions, exilé dans son propre pays, oublié de tous, Aristides de Sousa Mendes paya jusqu’à la fin de sa vie le prix fort pour ses actes de courage.

Coup de coeur de Jeannine

"Ayant vécu cette période du XXème siècle (exode, bombardements, etc.), j'ai trouvé ce récit impressionnant."

Réservez ce document sur le catalogue en ligne

Inscription Newsletter

Vous aussi, partagez vos coups de coeur !

feel good (3)

Les activités régulières pour les adultes

concert gratuit malestroit morbihan

Aller au haut