Qui aurait pu imaginer une chose pareille ? Le domaine centenaire d’Archbishop’s Park, en plein cœur de Londres, défoncé au bulldozer pour y bâtir de toute urgence un hôpital. Alors qu’une épidémie sans merci a séparé la capitale britannique du reste du monde, alors que le Premier ministre lui-même vient de mourir, un ouvrier découvre sur le chantier ce qu’il reste du corps d’un enfant. Des ossements qui ne datent pas du temps des archevêques. MacNeil, l’homme qui a décidé de quitter la police, qui vit ses dernières heures dans la peau d’un flic, est envoyé sur les lieux. C’est lui, le policier désabusé, qui va devoir remonter la piste d’une machination abominable, dans une ville en butte aux pillages où les soldats en patrouille font la loi. Et alors qu’il apprend que son fils unique, Sean, est contaminé à son tour, n’ayant qu’une chance infime d’en réchapper.

 

Coup de coeur de Monique !

Incroyable, visionnaire, ce polar de Peter May, écrit en 2005, refusé par les éditeurs qui le juge « trop irréaliste…improbable »..publié 15 ans plus tard en Grande Bretagne, sorti en français en pleine pandémie nous plonge dans l’enfer d’une épidémie comparable à ce que nous avons vécu et qui se poursuit encore.

Peter May auteur écossais de la « trilogie écossaise » célèbre dans le monde entier vit en France où il a acquis la nationalité française. Il nous plonge là encore dans un roman policier qui a pu paraitre lors de son écriture comme une anticipation peu crédible mais qui se rapproche terriblement de la réalité. L’intrigue originale nous emmène dans la ville de Londres en pleine pandémie le lecteur est déstabilisé.

Un très bon moment de lecture confinée ! Une sortie avant la pandémie de la Covid aurait-elle été utile ?

 

 

Réservez ce document sur le catalogue en ligne

Inscription Newsletter

Vous aussi, partagez vos coups de coeur !

feel good (3)

Les activités régulières pour les adultes

concert gratuit malestroit morbihan

Aller au haut