Journées européennes du patrimoine : conférence « Malestroit - La station des Haras d’Hennebont », samedi 21 septembre à 15h

Saviez-vous que Malestroit possédait un haras à La Madeleine ? A la fin du 19e siècle, les haras nationaux vont se rapprocher des éleveurs qui n’ont de cesse de faire l’élevage à l’ancienne sans souci de sélection.
Le 21 août 1904, le conseil municipal de Malestroit sous la présidence du maire Firmin Colineau, accepte le plan de construction des bâtiments devant servir au dépôt d’étalons et les deux premiers étalons arrivent en 1905 (avant la construction du haras). Ils seront logés à l’hôtel de l’Aigle d’Or. En 1906, trois chevaux, envoyés par l’administration des haras, seront logés chez Madame Hochet au faubourg Sainte-Anne.
La construction, implantée au faubourg La Madeleine, sera tout juste terminée au mois de février 1907, pour accueillir les étalons (traits et postiers bretons). 95 ans vont s’écouler ... de la monte en main à l’insémination artificielle. Des conditions de vie ne sont pas toujours faciles pour les palefreniers et leur famille jusqu’à ce 10 juillet 2000 où le chef de la station, Marcel Le Guen, quitte Malestroit pour rentrer définitivement à Hennebont, marquant ainsi la fin du haras de Malestroit.
Pour en savoir plus sur cette activité, souvent oubliée des malestroyens, venez écouter Michel Robert de l’association MALTREC le samedi 21 septembre à 15h dans l’auditorium du Pass’temps / Gratuit / Sur réservation conseillée au 02 97 75 18 15.

Aller au haut