Les polyphonies géorgiennes se composent généralement de trois voix, les parties supérieures étant chantées par des solistes, la partie de basse par un groupe.

"Un Khinkali, c'est un beignet à la viande typiquement géorgien. Un ravioli des montagnes, parfumé à la sariette.
C'est un drôle de nom pour une chorale, mais c'est très évocateur de la tradition chantée de ce pays qui associe un répertoire polyphonique riche et varié aux plaisirs de la table.
Khinkali vous invite à découvrir des chants de ce petit pays du sud Caucase, liés aux circonstances de la vie : le travail et la fête, l' amour et le deuil, le soleil ou la pluie ,...
Khinkali, c'est une douzaine de chanteurs et chanteuses amateurs du pays de Redon qui aiment partager ces émotions sonores, biens communs de l'humanité." Dominique Macquet, chef de choeur.

Media

Aller au haut