Résumé : Dans une petite ville, écrasée par la chaleur de l’été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d’une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d’eux, un chien, qui détient la clef du drame...

Coup de coeur de Marie-Blanche

Ce film suscite une belle réflexion sur la guerre, ses règles et ses enjeux. Les acteurs (François Cluzet et Nicolas Devauchelle, y compris le chien qui a une importance-clé) sont excellents. Le réalisateur, Jean Becker (Dialogue avec mon jardinier/La tête en friche) nous livre quelques indices en flashbacks tout au long du film. Les reconstitutions des terribles combats alternent avec des scènes champêtres plus paisibles. Scénario original pour ce film qui traite d'un sujet historique où l'amour joue une place importante.

Media

Aller au haut