Sensualité et mélancolie sont au rendez-vous de ce premier album jazzy d'Hailey Tuck.
Avec sa coupe de cheveux à la Louise Brooks, Hailey nous fait directement plonger dans l’ambiance folle des années 30 : atmosphère assurée. Sa voix nonchalante nous ensorcèle. Melody Gardot et Stacey Kent ne sont pas loin...
Ses adaptations " Alcohol " des Kinks, " That don’t make it junk " de Leonard Cohen ou encore "Junk " des Beatles sont métamorphosées grâce à sa signature vocale. Ajoutés à ses créations originales, on obtient un album magique !

Media

Aller au haut