Exposition "Empreintes" des Ateliers Miennée de Lanouée, du 4 au 28 décembre

Un travail de sérigraphie, accompagné de typographie, l’empreinte qui laisse une trace. Et à travers ce sujet, cette technique, il se révèle quelque chose qui est plus proche de l’intime.
Une grammaire s’est mise en place à travers ces moyens, les matériaux sont détournés, l’huile de vidange se substitue à l’encre et l’utilisation de déchets comme médium. Ces produits toxiques vont opérer une alchimie, un processus qui se met en marche. L’huile va s’épancher et l’image entre, contamine le support et altère le graphisme. L’ensemble de ce processus est le fondement de ma démarche. L’aléatoire et l’errance qu’elle engendre renvoient à l’idée de transmission, de passage, un passage du temps.
Le sujet est une réflexion sur l’essentiel, l’impression n’est qu’une impression.
Il est attendu d’une estampe qu’elle traverse le temps et les âges, elle a une valeur informative. Une mise en péril de l’artiste et de la société.
La valeur plastique est fragilisée par les moyens mis en œuvre et en cela renforce l’interrogation et l’aspect métaphysique du propos.
Le travail ne fait que révéler un constat réactualisé par la catastrophe du 11 mars 2011 à Fukushima. L’événement appelle à un processus d’identification sur la question d’avenir, du devenir, des choix... illustrés par les processus irréversibles du médium.
C’est un travail qui interroge des réalités qui sont incontournables «c’est comme ça et qu’est-ce qu’on fait ?» L’estampe étant pour moi de marquer et de multiplier , de transmettre... C’est aussi revendiquer et affirmer un statut.

Exposition du 4 au 28 décembre. Entrée libre sur les heures d’ouverture de la médiathèque.Dans le cadre de l’exposition « Empreintes », les Ateliers Miennée de Lanouée vous proposent...

une initiation gratuite à l’impression en sérigraphie et en typographie, samedi 21 décembre à 10h.

A partir de 8 ans . Gratuit, sur réservation au 02 97 75 45 30.

Aller au haut